LA PRIEST ANNONCE LA SORTIE DE SON PREMIER ALBUM

Posted on Juin 2, 2015 in NEWS, promo radio
LA PRIEST ANNONCE LA SORTIE DE SON PREMIER ALBUM

Inji, dont la sortie est prévue le 29 juin 2015, est le premier album solo de Sam Dust, alias LA PRIEST. Grâce à 10 titres audacieusement imaginatifs, Inji réaffirme Sam Dust comme un protagoniste significatif de la scène musicale britannique. L’esprit éclectique, espiègle et délibérément absurde de l’album aux paroles et compositions nuancées n’est pas sans rappeler son ancien groupe bien-aimé : Late of the Pier.

Le single “Party Zute / Learning To Love”, est en écoute ci-dessous:

Enregistré sur une période de cinq ans, suivant la rupture du groupe Late of the Pier, durant laquelle Sam Dust a également voyagé dans le monde entier,  fait des recherches scientifiques, travaillé sur la création de nouvelles inventions et produit plusieurs projets musicaux secrets, Inji est un album doté de sa propre logique, qui existe dans son propre espace temps. De l’incroyable solo de guitare sur « Oino », le premier single terriblement catchy que Dust a dévoilé sample par sample sur un tout aussi énigmatique site internet au début de l’année (regarder la vidéo ICI), à « Learning To Love »,  le titre gargantuesque de huit minutes et « Occasion », un titre étonnant rappelant Prince, Inji surprend autant qu’il régale à chaque détour. « Lady’s In Trouble With The Law » se targue d’un refrain souple et sensuel qui relate une arrestation alors que l’ambiance instrumentale de  « Lorry Park » s’insère dans le cerveau d’une manière aussi dérangeante que les titres les plus classiques d’Aphex Twin. Mais également, « Fabby », un autre titre instrumental avec une magnifique partition de piano, dont Benjamin Britten serait fier, et des percussions étonnantes et le dernier titre « Mountains » dans lequel Sam Dust contorsionne sa voix vers un falsetto d’une hauteur vertigineuse.

Tout au long de l’album cette pop délibérément désarçonnante et perturbante, et qui aborde les thèmes de l’amour, les joies et les épreuves, la tristesse et l’absurdité, rappelle des artistes tels que David Sylvian, Arthur Russell et David Byrne Alors quand Sam Dust s’interroge « est-ce que je suis né pour t’aimer ? » sur ‘Mountain’, il pourrait tout autant s’adresser à la dite montagne, son chien, le monde entier ou rien du tout comme objet de son affection. Et si ça ne rentre pas dans les critères de conformité, c’est que ce n’est pas sensé s’y trouver.

Inji sera disponible en CD, LP avec un code de téléchargement, LP version deluxe avec un code de téléchargement et  digital avec ‘Oino’ and ‘Party Zute / Learning To Love’ en instant grat.

RSS
Facebook
Facebook
LinkedIn
LinkedIn
Instagram